NOS APPRENTIS

De toutes nouvelles perspectives : Christiansen Print, une équipe soudée.
Philipp et Jonathan suivent une formation de technologue des médias, un nouveau profil professionnel qui remplace depuis 2011 le métier d’« imprimeur ». Philipp est en première année, Jonathan en troisième.


Pourquoi avez-vous choisi d’apprendre ce métier et pourquoi souhaitiez-vous suivre votre apprentissage chez Christiansen Print ?

PHIL : L’un de mes amis est technologue des médias chez Christiansen Print. Il m’a parlé de son travail. J’ai alors fait deux jours d’essai pour découvrir le métier et j'ai été conquis.

JON : J’avais déjà fait un stage dans une imprimerie en 8e classe. Là, j’ai compris que je voulais faire ce métier et pas un autre. Je n’avais eu que des échos positifs à propos de Christiansen Print. Voilà pourquoi j’ai déposé ma candidature dans cette entreprise.


Quelles conditions deviez-vous remplir pour être acceptés ?

JON : Pendant l’entretien, le recruteur ne s’est pas contenté de me juger à mes résultats scolaires. Ma personnalité et ma grande motivation ont été décisives.

PHIL : Il est clair que des notes à peu près correctes ne sont pas un handicap (rire). Il faut aussi être en bonne condition physique et s’intéresser à la technique. Dans ce métier, on apprend sans arrêt. On ne s’ennuie jamais.

JON : Le plus important, c’est d’être débrouillard et de réfléchir, se concerter avec ses collègues, aborder les travaux en équipe, etc. Ces aptitudes, on les développe de jour en jour sur le terrain. On apprend à faire ce qu'il faut au bon moment.



Sont-ce cette coopération et cet esprit d'équipe qui vous ont le plus surpris ?

PHIL : Définitivement. J'ai immédiatement été accepté. C’est formidable. Les collègues me prennent au sérieux. Et je peux vous assurer qu’ils connaissent très bien leur métier. Ils me font confiance bien que je sois depuis peu dans l’entreprise.
Tout le monde s’entraide et travaille dans le même objectif. Il n’y a aucune forme de condescendance au sein du personnel. Dans ces conditions, on gagne en autonomie et on apprend à assumer ses responsabilités. C’est un sentiment très agréable !

JON : Au fil du temps, on comprend de mieux en mieux les interactions entre les différents services de l’entreprise. Les procédures, la coordination, etc. Par exemple, on tient compte des commandes de papier, de couleurs ou de clichés. La production, où nous travaillons, est aussi en contact direct avec la planification. Aujourd’hui, je suis tout à fait capable d’évaluer ce que je peux faire pour obtenir un résultat final correct. Et je resterai chez Christiansen Print après ma formation !